• Amateurs de Français.

    Amateurs de Français.

       Mais comment pourrait-on écrire cette phrase: en avez-vous la réponse ?... 

    Dans une main, j'ai un VER de terre et dans l'autre, un VERRE d'eau.
    J'ouvre les deux mains et... les deux VER.... (?!) tombent.
       
    Comment faudrait-il écrire: "VER..................", à votre avis ? ( je ne sais pas)

          Curieux notre français, n'est-il pas ?
    On appelle ceci des "Homographes non homophones
    Car ces mots s'écrivent de la même façon mais se prononcent autrement suivant le sens....
    Pauvres Flamands (ou Suisses) qui apprennent le français !  

    En français : deux mots composés des mêmes lettres se prononcent toujours de la même façon ! En êtes vous bien sûr ?

     

    Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes !

     (Homographes non homophones)

    Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis.
    Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.
    Je suis content qu’ils vous content cette histoire.
    Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier.
    Ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses
    Leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent. 
    Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent. 
    Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent
    Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient. 
    Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.      

    Voyons aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation  

    (Homographes homophones)

    Cette dame qui dame le sol
    Je vais d'abord te dire qu'elle est d'abord agréable.
     Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.
    Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.
    On ne badine pas avec une badine en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs. 
    En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché. 
    Je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement.

     

    Voici l'exemple le plus extraordinaire de la langue française : mot de sens différent mais de prononciation identique)

    Le ver allait vers le verre vert et non vers la chaussure de vair gris argenté.

     

    Pour les amateurs de langue française, un vrai petit bijou :

    Loin des vieux livres de grammaire,
    Écoutez comment un beau soir,
    Ma mère m'enseigna les mystères
    Du verbe être et du verbe avoir.

    Parmi mes meilleurs auxiliaires,
    Il est deux verbes originaux.
    Avoir et Être étaient deux frères
    Que j'ai connus dès le berceau.

    Bien qu'opposés de caractère,
    On pouvait les croire jumeaux
    Tant leur histoire est singulière.
    Mais ces deux frères étaient rivaux.

    Ce qu'Avoir aurait voulu être
    Être voulait toujours l'avoir.
    À ne vouloir ni dieu ni maitre,
    Le verbe Être s'est fait avoir.

     Son frère Avoir était en banque
    Et faisait un grand numéro,
    Alors qu'Être, toujours en manque.
    Souffrait beaucoup dans son égo.

    Pendant qu'Être apprenait à lire
    Et faisait ses humanités,
     De son côté sans rien lui dire
    Avoir apprenait à compter.

    Et il amassait des fortunes
    En avoirs, en liquidités,
    Pendant qu'Être, un peu dans la lune
    S'était laissé déposséder.

    Avoir était ostentatoire
    Lorsqu'il se montrait généreux
    Être en revanche, et c'est notoire,
    Est bien souvent présomptueux.

    Avoir voyagé en classe Affaires.
    Il met tous ses titres à l'abri.
    Alors qu'Être est plus débonnaire,
    Il ne gardera rien pour lui.

    Sa richesse est tout intérieure,
    Ce sont les choses de l'esprit.
    Le verbe Être est tout en pudeur,
    Et sa noblesse est à ce prix.

    Un jour à force de chimères
    Pour parvenir à un accord,
    Entre verbes ça peut se faire,
    Ils conjuguèrent leurs efforts.

      Et pour ne pas perdre la face
    Au milieu des mots rassemblés,
    Ils se sont répartis les tâche
    Pour enfin se réconcilier.

           Le verbe Avoir a besoin d'Être
    Parce qu'être, c'est exister.
    Le verbe Être a besoin d'avoirs
    Pour enrichir ses bons côtés.

          Et de palabres interminables
    En arguties alambiquées,
    Nos deux frères inséparable
    Ont pu être et avoir été.
     

     

    « 1959 - 1960 Classe de 3ème Cassoulet canal »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Juillet 2014 à 14:26

     

    Les problèmes des boulangers sont croissants ...  
    Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak,
    les éleveurs de volailles se font plumer ,
    les éleveurs de chiens sont aux abois ,
    les pêcheurs haussent le ton !...
    Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont " dans la merde ",
    tandis que les céréaliers sont "sur la paille".
    Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent.

    Heureusement, les électriciens résistent.
    Mais pour les couvreurs, c'est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite..
    Dans l'industrie automobile, les salariés débrayent, dans l'espoir que la direction fasse marche arrière.
    Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant..
    Les cheminots veulent garder leur train de vie, mais la "crise" est arrivée sans crier gare ....
    Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.
    Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied,
    les croupiers jouent le tout pour le tout,
    les dessinateurs font grise mine,
    les militaires partent en retraite,
    les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression .
    Les prostituées, elles, se retrouvent à la rue,
     Putain, c'est vraiment une mauvaise passe ......... ! !

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :