• nostalgie de notre jeunesse

    allez Vamos aujourd'hui nous allons manger la mona à l'oued Nififik, qui se souvient, c'était l'exode à Fédala, les uns en voitures les autres à bicyclettes, et tout le monde dans la bonne humeur, des que nous arrivions les hommes préparaient le feux pour la paella ou les brochettes, puis l'apéro et la kémia, anisette, vins d'oranges et les gosses grenadine (il n'y avait pas de coca à l'époque), on se cassait aussi les oeufs durs sur la tête la vrai rigolade, après le repas les hommes jouaient aux boules les jeunes au ballon etc.. les mère "tchatchaient", mais elles ne parlaient ni de Président, ni sondage, ni chômage, ni délinquance , ni  drogue, c'était le bon temps, la vie était plus saine, le soir nous reprenions le chemin du retour heureux de notre journée, les bras chargés de mimosa, nous faisions des fois une halte au bistrot de St. Jean pour boire une boisson fraiche. si un cycliste crevait un pneu en cours de route, pas de problème il y avait toujours une voiture pour le transporter.  

    j'ai souvent la nostalgie de notre jeunesse pleine d'insouciance et faut dire que nous avons eu une belle vie , nous n'avions pas grand chose mais  nous étions heureux .




    « MIKAELLE BUSSONMr CARDENAS Sébastien »

  • Commentaires

    2
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 00:13

    Quelle insouciance et bonheur de vivre

    1
    Jeudi 24 Avril 2014 à 22:25
    Merci Dédée pour ces moments que tu nous fais revivre, nous avons tous la nostalgie de ces moments et nous attendions ces sorties avec impatience nous ne pensions qu'à nous amuser nous baigner, sans faire des bêtises ni brûler des voitures, mais nous étions tellement heureux avec peu de choses, et tout n'était que rires et chansons!!! GROS BISOUS A TOUS
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :