• Odette et Claude PISANI 

    PRÉSENTENT LEURS SINCÈRES CONDOLÉANCES

    A TOUS SES PROCHES.

    Retrouvailles à SETE le 01 JUIN 2008 

    AU REVOIR ET REPOSE EN PAIX CAPITAINE


    votre commentaire
  • Le pionnier du rock Fats Domino est mort.

    Le pianiste et chanteur américain s'est éteint à l'âge de 89 ans à La Nouvelle-Orléans, sa ville natale.
    Son plus grand tube reste "Blueberry Hill


    1 commentaire
  • La chanteuse française Isabelle Gall,
    dit France Gall,
    est morte ce dimanche à l'âge de 70 ans.
    Voici quelques tubes entrés dans le patrimoine de la chanson française.

    Poupée de cire, poupée de son", paroles et musiques Serge Gainsbourg. 
    C'est avec cette chanson que France Gall remporte l'Eurovision en 1965 pour
    le compte du Luxembourg.
    Elle l'interprétera en six langues dont le japonais.

    "Les Sucettes", paroles et musiques Serge Gainsbourg (1966).
     La chanson à double sens narre le goût d'Annie pour les sucettes à l'anis.
    "Lorsque le sucre d'orge, parfumé à l'anis.
    Coule dans la gorge d'Annie, elle est au paradis".
    France Gall avouera bien plus tard que pendant cinq ans elle avait chanté cette chanson sans en percevoir l'aspect équivoque.

     

    "Si, maman si", paroles et musiques Michel Berger (1977)

    "Ella, elle l'a", paroles et musique de Michel Berger (1987). 
    C'est un hommage à la grande chanteuse de jazz Ella Fitzgerald.
    Extraite de l'album "Babacar", elle restera, avec son refrain inoubliable,
    l'un des plus gros succès de France Gall. Voici les paroles : 

    C'est comme une gaieté
    Comme un sourire
    Quelque chose dans la voix
    Qui parait nous dire "viens"
    Qui nous fait sentir étrangement bien

    C'est comme toute l'histoire
    du peuple noir
    Qui se balance
    Entre l'amour et l'désespoir
    Quelque chose qui danse en toi
    Si tu l'as, tu l'as

    Ella, elle l'a
    Ce je n'sais quoi
    Que d'autres n'ont pas
    Qui nous met dans un drôle d’état
    Ella, elle l'a
    Ella, elle l'a
    Ou-ou ou-ou ou-ou ou
    Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou, cette drôle de voix
    Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou, cette drôle de joie
    Ce don du ciel qui la rend belle

    Ella, elle l'a
    Ella, elle l'a
    Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou
    Ella, elle l'a
    Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou

    Elle a ce tout petit supplément d’âme
    Cet indéfinissable charme
    Cette petite flamme

    Tape sur des tonneaux
    Sur des pianos
    Sur tout ce que dieu peut te mettre entre les mains
    Montre ton rire ou ton chagrin
    Mais que tu n'aies rien, que tu sois roi
    Que tu cherches encore les pouvoirs qui dorment en toi
    Tu vois ça ne s’achète pas
    Quand tu l'as tu l'as

    Ella, elle l'a
    Ce je n'sais quoi
    Que d'autres n'ont pas
    Qui nous met dans un drôle d’état
    Ella, elle l'a
    Ella, elle l'a ...


    votre commentaire
  •  

    Hommage à Johnny Hallyday

    Un chanteur venu du peuple et que le peuple aimait. 
    Une pensée pour sa femme et ses enfants,
    car si les Français perdent un monument de la chanson,
    ils perdent un mari et un père. »


    1 commentaire
  • Jésus MICO

    Nous souhaitons nos meilleurs vœux de rétablissement à notre
    cher Ami Jésus MICO, mari de Marilou,
    qui a eu un accident cardiaque et se trouve toujours à Montpellier aux soins intensifs.

    Message d'Ilda Romeo sur Facebook


    7 commentaires
  • C'est avec regret que je viens d'apprendre le décès de

    notre COLOMBINE
    Danielle MARCHAND.

      

    Le 12 avril 2018 à 16h

    Toutes nos condoléances à sa famille et ses proches de la part de toute l'amicale.

    Sa joie et sa bonne humeur nous manquera.

    Son enterrement sera demain  16 avril au crématorium de Canet en Roussillon.

     


    2 commentaires
  • Richard Anthony
    nous a quitté

    Que de souvenirs qui, de notre jeunesse,  nous reviennent en écoutant tous ses succès. 


    1 commentaire
  •  

    UNE PERLE DE JEAN D'ORMESSON :

    Que vous soyez fier comme un coq
    Fort comme un bœuf
    Têtu comme un âne
    Malin comme un singe
    Ou simplement un chaud lapin
    Vous êtes tous, un jour ou l'autre
    Devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche
    Vous arrivez à votre premier rendez-vous
    Fier comme un paon 
    Et frais comme un gardon
    Et là ... Pas un chat !
    Vous faites le pied de grue
    Vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin
    Il y a anguille sous roche
    Et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard
    La tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon
    Vous l'a certifié
    Cette poule a du chien
    Une vraie panthère !
    C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour 
    Mais tout de même, elle vous traite comme un chien
    Vous êtes prêt à gueuler comme un putois
    Quand finalement la fine mouche arrive
    Bon, vous vous dites que dix minutes de retard
    Il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard
    Sauf que la fameuse souris
    Malgré son cou de cygne et sa crinière de lion
    Est en fait aussi plate qu'une limande
    Myope comme une taupe
    Elle souffle comme un phoque
    Et rit comme une baleine 
    Une vraie peau de vache, quoi !
    Et vous, vous êtes fait comme un rat
    Vous roulez des yeux de merlan frit
    Vous êtes rouge comme une écrevisse
    Mais vous restez muet comme une carpe
    Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez
    Mais vous sautez du coq à l'âne
    Et finissez par noyer le poisson
    Vous avez le cafard
    L'envie vous prend de pleurer comme un veau 
    (ou de verser des larmes de crocodile, c'est selon)
    Vous finissez par prendre le taureau par les cornes
    Et vous inventer une fièvre de cheval
    Qui vous permet de filer comme un lièvre
    C'est pas que vous êtes une poule mouillée
    Vous ne voulez pas être le dindon de la farce
    Vous avez beau être doux comme un agneau
    Sous vos airs d'ours mal léché
    Faut pas vous prendre pour un pigeon
    Car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie
    Et puis, ç'aurait servi à quoi
    De se regarder comme des chiens de faïence
    Après tout, revenons à nos moutons
    Vous avez maintenant une faim de loup
    L'envie de dormir comme un loir
    Et surtout vous avez d'autres chats à fouetter.


    Billet d'humour de Jean D'ORMESSON !!!
    Et hommage à la langue française

    Merci à Clotilde JUAN


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique