• Georges SIMOES

    Georges Simoes " le grand JO "
    5 Mai 2015

    Georges SIMOES

    le grand Jo

    Georges SIMOES commence sa carrière au Maroc, dans son pays d'origine, et il est appelé à diverses reprises en équipe nationale, au sein de laquelle il obtient des résultats honorables, notamment une médaille de bronze aux championnats du monde, en 1973, à Casablanca, donc en quelque sorte à domicile, avec Anzit et Gérard Parizet.

    C'est dans les années 75 que Georges SIMOES va s'installer en France, dans la région de Perpignan, où il va souvent jouer, et souvent gagner, avec d'excellents compétiteurs de notre hexagone, et en particulier avec Roger Cargolés et Michel Ville.

    Grâce à sa médaille "marocaine", évoquée en introduction, Georges SIMOES est un des rares joueurs, peut-être le seul..., à être monté sur les podiums des championnats du monde sous les couleurs de deux pays différents puisqu'il les retrouvera avec l'équipe de France, notamment en 1991, aux Escaldes, à Andorre, puis en 1993, à Tchang Mai, en Thaïlande, avec Philippe Quintais, et Michel Schatz, plus connu son le nom de "Passo"pour endosser le maillot arc-en-ciel des vainqueurs.

    Georges SIMOES, autre particularité de ce champion, possède deux titres de champion du monde mais n'a jamais été pour autant champion de France. En 1990, à Brive, il va malheureusement "rater la dernière marche" en s'inclinant en finale avec Gérard Pariset et José Bauer, et en 1991, avec les mêmes, à Avignon, c'est en demi finale que son parcours va s'arrêter.

    Parmi ses résultats notoires on peut citer le "Trophée Canal+", qu'il a remporté plusieurs fois, aux côtés de Philippe Quintais et de "Passo", avec lesquels il constituait à cette époque une des meilleures équipes du circuit.

    Rappeler aussi qu'il s'est imposé à Millau, en 1992, de nouveau avec "Passo", et Jo Farré. Toujours avec "Passo", et avec le renfort de Philippe Quintais et de Didier choupay : à Genève, à l'occasion d'un "Bol d'or", un marathon de pétanque auquel il a participé plusieurs fois, Georges SIMOES va contribuer à la réalisation d'une performance de taille en permettant à cette belle équipe de gagner 23 parties de suite.

    Particulièrement à l'aise au point sur les terrains difficiles où il faisait souvent la différence, Georges SIMOES, en joueur complet, était également un redoutable tireur, avec un geste remarquable, qui conjuguait l'élégance et l'efficacité.

    Son attitude, son comportement sur les jeux, et son état d'esprit ne manquaient pas non plus de forcer le respect. Pour preuve cet extrait d'une interview, recueillie en décembre 2000 par Xavier Thomas pour "La dépêche du midi", au cours de laquelle Georges SIMOES explique pourquoi il a choisi, avec Michel Ville, son vieux complice, d'inviter un jeune joueur, à savoir Alexandre Faurel, à les rejoindre, je cite :

    "(... ) Alexandre Faurel, il est au club de Saint-Orens. C'est un futur bon, un futur bombardier! Je l'ai repéré l'an dernier et je lui ai demandé de venir jouer avec moi. J'essaie d'intégrer les jeunes, c'est important. D'ailleurs, nous avons gagné ensemble les Masters de Saint-Orens cette saison (...)

    Les former, les conseiller, les faire profiter de mon expérience, c'est quelque chose qui me paraît essentiel. Il faut préparer la relève, sinon, à quoi bon? Il me reste encore quatre ou cinq ans à jouer à haut niveau alors je trouve normal d'essayer de les intégrer et de les mettre dans de grosses parties, au contact d'une adversité relevée (...)

    Vous savez, moi j'ai commencé la pétanque à l'âge de 12 ans. J'avais les boules dans le cartable! C'est un sport qui m'a énormément apporté, qui m'a permis de voyager à travers le monde. Je trouve dès lors normal de transmettre l'héritage aux plus jeunes. J'ai d'ailleurs monté une école de pétanque pour eux à Blagnac. Il faut des structures pour les accueillir et leur donner envie de progresser."

    Quand la mentalité d'un joueur se révèle ainsi à la hauteur de son talent, alors il entre de plein droit dans la catégories des Vrais Champions, des Grands Champions, des Beaux Champions !

    Pétanque Blagnac Ramier 31

    Georges SIMOES

    Georges SIMOES

    Georges SIMOES

      une pensée pour notre ami Denis Lonca avec Georges Simoes au montagnard à Luchon

    « 1955 - 1956 Classe CM1 Ben E King »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 7 Mai 2015 à 11:51
    Je me souviens, plus ou moins, de ou des familles Simoes, mais, ce doit être un décalage de générations, et j'ai pas mal oublié . Pourtant la pétanque et "la Boule fédalienne" tenaient beaucoup de place à Fédala. Si Simone, Clotilde ou Pierrot pouvaient m'éclairer.?
    1
    Mercredi 6 Mai 2015 à 09:01

    Merci Pierrot pour cette diffusion

    qui fait honneur à tous les Fédaliens

    Félicitations à Jo pour cette belle carrière

    très très jeune il jouait dans la coure de l'école

    et toute sa vie il a joué dans la coure des GRANDS

    Vous pouvez être fiers !!!!!

    Bravo JOJO

    cool     yes     cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :