• Contes Turque de

    Contes Turque de Nasreddin HODJA

    Conte de Nasreddin HODJA

    Nasreddin HODJA  est un ouléma mythique de la culture musulmane, personnage ingénu et faux-naïf prodiguant des enseignements tantôt absurdes tantôt ingénieux, qui aurait vécu en Turquie de 1208 à 1284, né à Sivrihisar et mort à Aksehir. Sa renommée va des Balkans à la Mongolie et ses aventures sont célébrées dans des dizaines de langues, du serbo-croate au persan en passant par le turc, l'arabe, le grec, le russe et d'autres.
    Son personnage s'est fondu à celui de Joha (au Maghreb) Jha, Djha ou Djouha.
    Le personnage de Joha (en Égypte il s'appelle Goha, en Turquie il s'appelle Nasreddin Hoca (prononcer Hodja) préexistait à celui de Nasr Eddin Hodja sans que l'on puisse clairement déterminer l'origine de ce personnage du monde arabo-musulman.
    En Iran et Azerbaïdjan, on l'appelle Mollah Nasreddin et en Asie centrale Appendi (du turc efendi : monsieur), mais ce sont toujours les mêmes aventures que l'on raconte à son propos. Ses histoires courtes sont morales, bouffonnes, absurdes ou parfois coquines. Une partie importante d'entre elles a la qualité d'histoire enseignement.


    * * * * * * * * * * * * * *

    L'AVIS DE L'ÂNE.

    Un voisin était venu demander à Nasreddin Hodja de lui prêter son âne.
    Celui ci, qui n'en avait nullement l'intention, lui dit :
     - "Je vais lui demander son avis.
    Il revint un instant plus tard.
    - Je regrette, il ne veut pas venir.
    - Comment est ce possible ?
    -Mon cher ami, l'âne m'a répondu :
    - Si je vais chez un étranger, non seulement il me battra, mais il dira du mal de toi, alors, c'est impossible!"

    * * * * * * * * * * * * * *

    A L'ENVERS SUR SON ANE.

    Nasreddin Hodja avait enfourché son âne à l'envers.
    Les fidèles qui le suivaient lui en demandèrent la raison.
    - "Je ne pouvais faire autrement.
    Si je monte normalement, je nous tourne le dos, et cela ne se fait pas.
    Si vous marchez devant moi, c'est vous qui me tournez le dos et c'est incorrect.
    C'est pourquoi j'ai choisi de me tenir ainsi: je suis toujours devant, mais sans vous tourner le dos."

    « Marché de Ürgüp (Cappadose)l'Hermione à Bordeaux (L'arrivée) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :